régional Santé publique

Zoom sur les actions URPS-PTA…


par URPS Chirurgiens-dentistes Nouvelle aquitaine -

Plateforme Territoriale d'AppuiAvez-vous entendu parler des PTA (Plateformes Territoriales d’Appui), dispositifs mis en place par les Agences Régionales de Santé ?
A quoi correspondent ces entités et quels sont les liens avec les URPS ? Retour d’expérience en Nouvelle-Aquitaine…

Les PTA sont destinées aux professionnels de santé. Elles visent à les accompagner lorsqu’ils se trouvent en difficulté dans la prise en charge de patients relevant de parcours de santé complexes, quel que soit leur âge, leur pathologie, ou leur handicap.

Composée de professionnels du médical et du médico-social, l’équipe d’une PTA vient coordonner les dispositifs et les acteurs déjà présents, propres à chaque territoire : professionnels libéraux, acteurs du domicile, réseaux, établissements sanitaires, sociaux, médico-sociaux, représentants des usagers, collectivités locales… La PTA représente une forme de guichet unique.

Quels rôles pour les URPS ?

Les PTA sont constituées avec les acteurs du système de santé : la priorité est donnée aux professionnels libéraux. Les acteurs de santé – parmi lesquels figurent les URPS – doivent élaborer un projet de plateforme, désigner un opérateur en charge de la mise en œuvre des missions et assurer le suivi des actions.

En Nouvelle Aquitaine, une PTA est prévue par département. Les élus et les représentants de l’URPS se mobilisent alors au sein de la gouvernance de chaque organisation…
Les buts étant de :

  • rappeler l’existence de la profession dentaire auprès des autres professionnels ;
  • défendre une meilleure prise en compte de la santé bucco-dentaire de patients en situations complexes, par exemple pour la prise en charge des maladies chroniques ou en institution.

L’intervention de l’URPS ne se limite pas à la dimension politique et se retrouve aussi à travers sa participation aux actions de terrain.

Quels projets en Nouvelle-Aquitaine ?

Toutes les PTA ne sont pas au même stade de développement.

Celle des Landes (40) est la plus aboutie et sert de modèle de déploiement pour les autres PTA. Cette plateforme s’appuie notamment sur le développement d’outils numériques, avec l’exemple de PAACO/Globule (outil d’E-Santé, de communication et partage d’informations entre tous les intervenants ou professionnels de santé d’un même patient, comportant un « tchat » sécurisé).
Six chirurgiens-dentistes « ambassadeurs » testent l’outil pour prendre en compte les besoins de la profession dentaire, et à terme, favoriser son intégration au sein de la coordination interprofessionnelle. A partir des recommandations de l’URPS et du Conseil Régional de l’Ordre, un volet bucco-dentaire a été ajouté à l’outil. Un bilan de l’expérimentation est attendu prochainement, avant un déploiement régional en 2019.

D’autres initiatives sont aussi engagées par l’URPS, selon des modalités adaptées à chaque territoire. En témoigne l’implication au sein du dispositif PAERPA[1] des Deux-Sèvres (79), future PTA. Des actions de sensibilisation à l’hygiène et la santé bucco-dentaires sont organisées pour les personnes âgées en maintien à domicile et les accompagnants professionnels, avec les structures locales et l’UFSBD 79 (Union Française Pour la Santé Bucco-dentaire). Les « Café prévention », les entretiens individuels ou les réunions de sensibilisation collectives sont accueillis par tous avec un grand intérêt…

La santé bucco-dentaire reste un enjeu de santé publique : c’est le rôle de l’URPS d’y participer, en œuvrant vers une meilleure interprofessionnalité et en synergie avec ses partenaires, qu’ils soient régionaux et locaux.

 

[1] Personnes âgées en risque de perte d’autonomie ; expérimentation nationale ayant pour objectif d’améliorer la prise en charge des seniors à partir de 75 ans.