Santé publique

Violences sexistes et sexuelles : enquête publique en Nouvelle-Aquitaine


par URPS Chirurgiens-dentistes Nouvelle aquitaine -

Enquête publique sur les violences sexistes et sexuelles en région Nouvelle-Aquitaine

L’État – direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité – en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine et accompagnée des partenaires associatifs et institutionnels, souhaitent interroger les néo-aquitains sur les violences sexistes et sexuelles ayant pu survenir avant ou pendant la période de confinement.

Menée par l’association de recherche et d’étude sur la santé, la ville et les inégalités – ARESVI – une enquête a donc été créée pour mieux appréhender ces violences. Elle est disponible jusqu’au 31 juillet 2020. Les résultats seront publiés en septembre 2020.

Si vous avez été témoin ou victime de ces violences, nous vous remercions de répondre à ce questionnaire anonyme, traité par des chercheurs en toute confidentialité.
Cela ne vous prendra pas plus de 10 minutes. Votre participation est importante !

Pour accéder au questionnaire : cliquer ici.

Pour télécharger l’affiche destinée aux salles d’attente : cliquer ici.

RAPPEL sur les dispositifs d’alerte existants :

Pour signaler des violences conjugales, il existe aujourd’hui plusieurs moyens d’alerte :

  • Appeler le 17 Police secours ou le 112 depuis un portable (24h/24 et 7j/7) : à privilégier en cas de danger ;
  • Appeler le 3919 violences femmes : numéro gratuit d’écoute et d’information anonyme destiné aux femmes victimes de toutes formes de violences ainsi qu’à leur entourage et aux professionnels concernés ;
  • Consulter le portail de signalement en ligne des violences sexuelles et sexiste (24h/24 et 7j/7) sur www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr : sous la forme d’un « tchat », discussion interactive instantanée, le portail permet un échange personnalisé et adapté avec un policier ou un gendarme spécifiquement formé à la prise en charge des victimes de violences sexuelles et sexistes. L’accès à ce service est gratuit et sans obligation de déclarer son identité pour garantir l’anonymat.