Santé publique

Renforcer la prévention de la carie dentaire : une priorité toujours d’actualité !


par URPS Chirurgiens-dentistes Nouvelle aquitaine -

Renforcer la prévention de la carie dentaire est toujours d’actualité !

Bien que les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé remontent déjà à 2010, la prévention de la carie reste un enjeu de santé publique. Certaines périodes de la vie, en particulier la petite enfance, l’enfance voire l’adolescence, constituent des phases critiques. En témoignent les résultats des enquêtes de l’IIRSO (Institut Inter-Régions de la Santé Orale), réalisées fin 2018 avec le soutien de l’URPS :

  • Visite chez le chirurgien-dentiste

42,9% des enfants de 3 à 5 ans ne sont jamais allés chez un chirurgien-dentiste. Le principal motif déclaré de non-recours est l’absence de besoins ou de douleurs identifiés par les parents.
Par ailleurs, les enfants de moins de 3 ans font rarement l’objet d’une consultation en cabinet dentaire.

  • Sévérité de l’atteinte carieuse

27,2 % des enfants et des adolescents présentent au moins une dent cariée non soignée. Attention, ce chiffre atteint 40,7% chez les 3-5 ans rencontrés en cabinet dentaire.
Seuls 56% des adolescents (12-17 ans) disposent de 8 molaires saines.

  • Besoins de soins

Chez les 6-11 ans, le ratio « caries non traitées / caries soignées » atteint 1,4 (il y a donc plus de dents cariées que de dents soignées). Une amélioration peut être remarquée chez les 12-17 ans, avec un ratio à 0,9.

Chez les 6-11 ans, le scellement des sillons des premières molaires ne concerne que 14,6% de la population. Chez les 12-17 ans, le scellement des sillons des deuxièmes molaires ne concerne que 2,1% de la population.

Une mobilisation de tous nécessaire

Pour la profession dentaire, il faut rappeler que le scellement des sillons est un soin préventif simple, sans douleur, remboursé et qui a fait preuve de son efficacité contre les caries. Il se pratique plus particulièrement sur les deux premières molaires définitives.

Les autres professionnels de santé intervenant auprès des enfants et de leur entourage ont aussi un rôle à jouer. Il s’agit de renforcer les messages de prévention bucco-dentaire, notamment avec :

  • des conseils en matière d’habitudes alimentaires et d’hygiène bucco-dentaire ;
  • une information sur la visite chez le chirurgien-dentiste, à réaliser au moins un fois par an, dès l’âge d’un an (recommandation UFSBD).
  • un échange autour de certaines idées reçues : toute dent cariée doit être traitée, qu’elle soit de lait ou définitive.

A partir des chiffres des enquêtes de l’IIRSO, l’URPS a émis deux fiches de recommandations sur la prévention de la carie dentaire :

 

Pour aller plus loin :
HAS, Stratégies de prévention de la carie dentaire, Synthèse et recommandations, Mars 2010 : cliquer ici