régional CRSA Vie de l'URPS

L’URPS : une représentation sur tous les territoires auprès de l’ARS


par URPS Chirurgiens-dentistes Nouvelle aquitaine -

CNPS 2017

Ce vendredi 6 octobre, le Docteur Desmaison, Président de l’URPS, est intervenu pour un débat intitulé « Quels territoires de santé ? PRS, zonage, bassins de vie… » à l’occasion de la journée de rentrée du Centre National des Professions Libérales de Santé (CNPS). Un retour d’expérience sur les travaux avec l’ARS a notamment été réalisé, en présence du Dr Dauberton représentant du cabinet de Mme Buzyn, Ministre de la Santé. L’occasion de rappeler l’investissement des élus URPS à tous les niveaux, du régional au local, pour représenter au mieux les chirurgiens-dentistes libéraux.

Au niveau régional

  • L’URPS siège à la CRSA (Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie), parlement de l’ARS, et en particulier dans les commissions spécialisées Prévention et Médico-sociale.
  • Dans le cadre de l’élaboration et du suivi du prochain Projet Régional de Santé (document de référence organisant l’offre de santé), les élus participent aux groupes de travail « Droits des usagers » et « Renforcement des équipes de soins primaires ».

Au niveau départemental

  • Des représentants sont nommés au sein des CTS (Conseils Territoriaux de Santé). Ces instances ont vocation à participer à la déclinaison du Projet Régional de Santé et en particulier à l’organisation des parcours de santé en lien avec les professionnels du territoire. L’URPS compte alors :
    • Des membres titulaires sur 3 départements : Charente, Vienne, Corrèze
    • Des membres suppléants sur 5 départements : Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Haute-Vienne, Dordogne, Landes
  • Les élus URPS assistent à la quasi-totalité des CODAMUPS (Comités départementaux d’Aide Médicale Urgente Permanence des Soins), dont la mission est de veiller à la qualité de la distribution de l’aide médicale urgente et à son ajustement aux besoins de la population.
  • D’autres mobilisations sont également à souligner parmi :
    • les Comités départementaux de suivi des Maisons et Pôles de Santé (pour analyse et avis sur les projets de santé) ;
    • les réunions d’organisation des Consultations avancées avec les délégations départementales de l’ARS (intervention d’un praticien sur un site extérieur du lieu d’implantation ou d’exercice principal) ;
    • les PTA (Plateformes Territoriales d’Appui, organisant des fonctions d’appui pour les professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux en vue de la prise en charge de patients relevant de parcours de santé complexes).

Au niveau local

  • L’URPS a intégré l’expérimentation PAERPA (Parcours de santé des Personnes Âgées en Risque de Perte d’Autonomie), menée sur Bordeaux, la Basse Corrèze, les Deux-Sèvres.
  • Les élus s’engagent aux Tables de Concertation MAIA (Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie).
  • Au niveau des collectivités territoriales, l’URPS est particulièrement investie dans les groupes de travail du CLS (Contrat Local de Santé) Bordeaux Métropole sur les thèmes suivants : adoption de modes de vie favorables à la santé, inégalités sociales et territoriales de santé, accompagnement de proximité des publics âgés et en situation de handicap.

En conclusion, les élus URPS ne relâchent pas leur mobilisation. Si cette représentation est identifiée aux niveaux régional et départemental, elle reste à développer au niveau local. Or les élus URPS, praticiens eux-mêmes, ne peuvent pas siéger partout. Par conséquent, l’URPS s’entoure de chargés de mission, praticiens également, pour renforcer sa présence sur les territoires.