régional Santé publique

« AVC, agissez » – journée mondiale de lutte contre les accidents vasculaires cérébraux


par URPS Chirurgiens-dentistes Nouvelle aquitaine -

AVCD’après le communiqué de l’Agence Régionale de Santé :

#AVCEnParler – Troisième cause de mortalité et première cause de handicap en France, les accidents vasculaires cérébraux entraînent une surmortalité des moins de 65 ans en Nouvelle-Aquitaine.
En moyenne, 2 personnes sont touchées par un AVC toutes les heures. Plus d’1 personne sur 3 gardera des séquelles invalidantes.

Les professionnels de santé de la région constituent un maillon essentiel dans la sensibilisation de la population, notamment auprès de leurs patients à risque.

Hypertension et arythmie : 2 causes principales de survenue des AVC

L’excès de pression artérielle est impliqué dans 80% des AVC. Des battements de cœur irréguliers (arythmie) sont responsables d’1 AVC sur 5.
De plus, des artères abîmées peuvent aussi être responsables d’un AVC.

La sensibilisation de vos patients

Avec différentes actions en Nouvelle-Aquitaine, vos patients vont être incités à faire vérifier leur tension et leur pouls car ils peuvent faire de l’hypertension et/ou de l’arythmie sans le savoir.

Donc, votre soutien est essentiel pour :

  • informer vos patients sur les risques d’une hypertension trop élevée ou de battements de cœur irréguliers,
  • les informer sur l’importance de bien respecter son traitement contre ces deux facteurs de risque, le cas échéant,
  • les sensibiliser aux bienfaits d’une bonne hygiène de vie : alimentation équilibrée et pauvre en sel, activité physique régulière.

Les principaux facteurs de risque d’un AVC sont l’hypertension artérielle, l’arythmie cardiaque, le tabagisme, une mauvaise alimentation (alcool, café), les consommations de drogue, l’excès de cholestérol, l’obésité, la sédentarité, le stress ou encore le diabète…

Quels sont les patients à risque ?

Tout le monde peut être touché, quel que soit son sexe, avec un risque plus important toutefois lorsque l’on avance en âge : 75 % des AVC touchent les personnes de + de 65 ans. Néanmoins, la part des personnes plus jeunes augmentent. Désormais, 25% des AVC touchent les moins de 65 ans et 15% des AVC touchent des personnes de moins de 50 ans (c’est-à-dire des personnes en âge de travailler). Enfin, 57% des victimes sont des femmes.

Les personnes à risque :

  • les personnes ayant déjà eu un AVC ou un accident ischémique transitoire AIT (mini-AVC),
  • les personnes atteintes d’un trouble cardiaque,
  • les personnes diabétiques,
  • les personnes souffrant de migraines,
  • les personnes atteintes d’apnée du sommeil,
  • les personnes ayant un nombre élevé de globules rouges dans le sang,
  • les personnes dont un proche parent a été atteint d’un AVC.

Une vaste campagne de communication pour sauver des vies

Dans le cadre du Plan national AVC, l’ARS Nouvelle-Aquitaine a fait des AVC, depuis 2011, une priorité régionale de santé publique.

Des supports de communication sont mis à disposition de l’ensemble des acteurs de santé de la région : professionnels de santé, établissements de santé, caisses d’assurance maladies, mutuelles, communes

Retrouvez toute l’information et l’ensemble des supports à relayer auprès de vos patients en cliquant ici