Exercice

Annonce d’un dommage associé aux soins : les outils pratiques


par URPS Chirurgiens-dentistes Nouvelle aquitaine -

Annoncer à un patient qu’il a été victime d’un accident ou d’une erreur au cours d’un soin est un moment compliqué à gérer.
Néanmoins, il existe des outils émis par la Haute Autorité de Santé (HAS) pour aider les professionnels de santé dans cette démarche.

Les mauvais résultats des traitements entrepris sur les patients ne sont pas forcément synonymes d’erreur médicale. Mais dans tous les cas, ils sont pour le patient des causes de souffrance, de déception et de conflits.
Pour le chirurgien-dentiste comme pour les autres professionnels de santé, il s’agit alors de manifester de l’empathie sans pour autant s’accuser.

Expliquer au patient les « quoi ? », « pourquoi ? », « comment ? » et autres questions liées au dommage est un exercice difficile. Le manque de formation, la difficulté à gérer ses propres émotions et la crainte d’une éventuelle plainte sont autant de freins.

Pourtant, plusieurs études ont montré qu’une annonce bien menée suite à la survenue d’un dommage tend à répondre aux attentes du patient, à renforcer sa confiance envers le soignant et à limiter une judiciarisation de l’événement.

Pour avoir des repères pratiques dans l’annonce d’un dommage, les outils de la HAS peuvent être des ressources utiles :

  • Fascicule 4 pages « Annonce d’un dommage associé aux soins » : cliquer ici.
  • Affiche « Annonce d’un dommage associé aux soins » : cliquer ici.
  • Autres outils complémentaires – guide complet et vidéo : cliquer ici.